Instagram Facebook Twitter
Menu

12/01/2016

Brest et les Abers

A partir de Brest dans le Finistère, je vous emmène découvrir la région et notamment les Abers (mot celtique désignant un estuaire). De l'Aber Wrach où se dresse le plus haut phare en pierre du monde à l'Aber Benoît pour déguster de délicieuses huîtres, la côte est sauvage et préservée. Puis retour à Brest pour découvrir quelques incontournables de la ville.

Entre terre et mer, la côte des Abers

Face à la mer d’Iroise, surveillant les îles d’Ouessant, Molène, Quéménès et Beniguet, la côte des Abers est un petit paradis où la mer et la terre se mélangent pour donner le meilleur d’elles-mêmes. La région en compte trois : l’Aber Wrac’h, l’Aber Benoît et l’Aber-Ildut plus au sud. Là, les marées et le sel de l’océan viennent se fondre à l’eau douce des rivières.

Sur cette côte balayée par les vents et parsemée d’îlots rocheux, l’hiver est souvent rude. Mais il suffit de remonter quelques kilomètres à l’intérieur du continent pour changer d’ambiance et découvrir un havre de paix qui raviront les amoureux de la nature et de l’authenticité.

L’Aber Wrac’h : notre coup de cœur

Au nord, le phare de l’île Vierge, le plus haut phare en pierre du monde, signale l’entrée de l’Aber Wrac’h. A l’intérieur de l’estuaire, bien à l’abri de la violence des tempêtes, il règne comme une douceur de vivre dans les petits ports de pêche de Perros et Lilia, sur les communes de Plouguerneau et Landéda.

Quant au port de l’Aber Wrac’h, qui porte le même nom que la formation naturelle, il est devenu un haut lieu de la voile et du yachting français. Ses écoles de voile sont réputées, tout comme ses régates organisées chaque été.

On y voit également amarré un drôle de petit bateau : le « pabouk ». Avec sa coque courte et ventrue, pouvant accueillir deux personnes, il est le compagnon idéal pour une escapade au fil de l’eau à l’intérieur des abers. Ne manquez pas la bien-nommée Baie des Anges, qui offre au regard une vision idyllique.

A faire sur place : A Port de l’Aber Wrac’h, le Pirata Club propose des heures de navigation pour petits et grands à bord de voiliers, de pabouks ou de canoë-kayak. Tél. : 02 98 04 18 01.

L'Aber Benoît : paradis des huitres

A Prat-ar-Coum, dans l’Aber Benoît, les ostréiculteurs se frottent les mains : l’eau de ces bras de mer qui serpente dans les terres du Léon est si riche qu’elle donne une saveur toute particulière à leurs huîtres. Pour la plus grande joie de certains chefs étoilés qui n’hésitent pas à venir s’approvisionner ici.

Pour ramener des huitres fraîches, rendez-vous sur le site même de leur production !

Les Viviers de Prat-Ar-Coum accueillent le public chaque jour :
Du lundi au samedi de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 18h00,
Le dimanche et jours fériés de 10h00 à 12h00.

L’Aber-Ildut : randonnée en famille

Promenade, randonnée ou kayak, L’Aber-Ildut se prête à de multiples activités à faire en famille. D'ailleurs, à partir du lieu dit « carrière de Kerglonou », découvrez le long d’un sentier d’interprétation, la vie de ces carrières sur des panneaux de lave émaillée.
Au sud, l’Aber Ildut est la patrie des goémoniers. Le port de Lanildut est le premier port d’Europe pour les déchargements d’algues. C’est, en effet, sur la côte des Abers que se concentre l’essentiel de la récolte d’algues de Bretagne. Au printemps et en été, il n’est pas rare d’apercevoir des bateaux équipés d’un bras articulé ratisser l’algue rouge et le grand laminaire par deux à cinq mètres fonds.

La Maison de l’algue à Lanildut, pour tout savoir sur l’algue et l’histoire goémonière de la ville. Ouverte en juillet et août. Pour tout renseignement, contacter la mairie.
Maison de l'Algue Port de Lanildut. Tél. : 02 98 04 30 05.

Le saviez-vous ? Auparavant, cet endroit magique était connu pour ses anciennes productions de granite et de cassitérite.

A faire aux alentours

Parcourir à pied, à cheval, à vélo ou encore à dos d’âne les quelque 172 000 hectares du Parc naturel régional d’Armorique, répartis en quatre zones distinctes: les îles de la mer d’Iroise, la Presqu’île de Crozon, l’Aulne maritime et les monts d’Arrée.

Découvrez les autres îles bretonnes >>

Justine Corbel
Rédaction Voyages-sncf.com

Réservation